Consultée lors de la préparation de l’avant-projet de la loi Sapin II (cf. supra), l’Association Française des Conseils en Lobbying et Affaires Publiques (AFCL) présidée par M. Fabrice ALEXANDRE, directeur associé de Communication & Institutions, soutient dans un communiqué les initiatives qui visent à apporter plus de transparence à l’action publique, et les mesures qui vont dans le sens d’un lobbying reconnu, utile, responsable, professionnel et exigeant. En ce qui concerne le répertoire, l’AFCL rappelle qu’elle avait « salué la mise en place en 2013 du registre ambitieux de l’Assemblée Nationale, et encouragé tous ses membres à s’y inscrire ». Avec ce nouveau projet de loi, l’AFCL « veillera à ce que soit respecté l’équilibre entre impératifs de transparence et de contrôle, et respect de principes fondamentaux comme la liberté d’expression, la liberté d’entreprendre, le secret des affaires, la protection de la vie privée ». L’AFCL souhaite en outre que les débats qui vont s’ouvrir au Parlement offrent l’occasion de « reconnaître l’utilité de ce métier » alors que « la France a besoin de plus de dialogue, et de meilleure qualité, entre les décideurs publics et la société civile ». A ce sujet, l’AFCL organisera avec l’Association de l’Ecole d’Affaires Publiques de Sciences Po un colloque le 15 mars prochain « Quel cadre d’exercice pour un lobbying utile et transparent ? ».